Histoire du journalisme scientifique

Le Journal

Vous êtes ici : Accueil » 1920-1945 » 1920-1945 - Le contexte sociohistorique

1920-1945

Le contexte sociohistorique

Les années de paix... et de crise (1920-1939)

Après la Première Guerre mondiale (1914-1918), les militaires reviennent au pays. Mais le taux de chômage est élevé et le retour des anciens combattants aggrave le problème. Jusqu'au milieu des années 1920, de grands conflits de travail se succèdent, causant d'importantes pertes économiques. Par la suite, l'économie est stimulée par la baisse des prix et par l'inflation. Les pâtes et papiers, l'hydroélectricité, les mines et l'automobile sont les secteurs industriels en expansion.

Mais cette stabilité récente s'effrite brusquement le 24 octobre 1929 : c'est le krach de la bourse de New York. La crise économique qui frappe le monde occidental est sans précédent et les années 1930 sont celles de la Grande Dépression.

L'économie canadienne s'effondre, ce qui entraîne une crise politique et sociale prolongée. Le gouvernement fédéral met en place des programmes pour contrer les effets de la crise, mais le taux de chômage continue de s'accroître. L'assistance gouvernementale et les oeuvres de charité ne suffisent pas à répondre aux besoins de la population : la misère se répand partout au pays.

Les années de conflit (1939-1945)

Le 3 septembre 1939, la Grande-Bretagne et la France déclarent la guerre à l'Allemagne. Le Canada entre en guerre le 10 septembre et devient le grand centre d'aviation du Commonwealth. On construit 74 écoles d'aviation militaires sur le territoire canadien.

Journal Le Samedi

En pleine Deuxième Guerre mondiale, le gouvernement fédéral de Mackenzie King établit les programmes d'aide aux chômeurs (1940) et d'allocations familiales (1944). Mackenzie King promet de ne pas imposer la conscription, mais, en 1942, un vote populaire tenu à ce sujet renverse cette décision : les Canadiens devront s'enrôler.

Au cours de cette guerre, les Canadiens s'illustrent aux côtés des Alliés, plus particulièrement lors de la campagne d'Italie (1943-1945), où ils contribuent à la libération du pays. Les soldats canadiens jouent également un rôle capital dans la réussite des débarquements alliés en Normandie. En 1945, les Alliés remportent la victoire en Europe.