Histoire du journalisme scientifique

Le Journal

Vous êtes ici : Accueil » 1990-...

1990-...

Chaînes spécialisées et internet : de nouveaux médias pour le journalisme scientifique

L'actualité scientifique nous relie au monde entier : elle annonce les maladies émergentes, elle décrit les enjeux climatiques planétaires, elle dévoile notre intimité génétique. Le journaliste scientifique explique à un public local un univers en mutation accélérée.

Ces avancées scientifiques, entre autres dans les biotechnologies, les technologies médicales et la pharmacologie, soulèvent des enjeux éthiques. On observe aussi une concurrence intense dans le milieu scientifique, où les intérêts financiers prennent de plus en plus de place. Les investisseurs privés avancent souvent des sommes importantes dans la publicité et les relations publiques relatives aux recherches qu'ils financent. Dans ce contexte, les journalistes doivent être à l'affût de la désinformation et des conflits d'intérêts.

À la télévision et à la radio, les émissions de Radio-Canada et de CBC demeurent des châteaux forts du journalisme scientifique. Le magazine Québec Science et l'Agence Science-Presse se maintiennent, tandis que L'Actualité, le principal magazine d'information québécois, consacre plus d'espace à la science.

Toutefois, des quotidiens et des chaînes de télévision généralistes vivent des difficultés économiques qui provoquent la mise à pied de journalistes. Le secteur de la science souffre de ces coupures. Les postes de journalistes scientifiques se font plus rares dans ces médias dits « traditionnels ». Dans certains quotidiens, les pages « science » sont moins nombreuses.

Le journalisme scientifique profite cependant de l'arrivée de nouveaux médias : Internet et les chaînes de télévision spécialisées. Par exemple, le magazine L'Actualité et le groupe de presse GESCA proposent des blogues de leurs journalistes scientifiques respectifs, qui peuvent ainsi commenter à chaud les aspects scientifiques de l'heure.

Logo Radio-Canada

Extrait audio
Les années lumière
(extrait de 3 minutes et 10 secondes)

Diffusion : 1997-03-02
Sujet : Le clônage d'une brebis adulte
Animateur : Yannick Villedieu
Source : Société Radio-Canada

Écouter l'extrait
Version accessible

« Hello Dolly! »
Silence, on clone!

Logo de l'émission Découverte

Extrait vidéo
Découverte
(extrait de 2 minutes et 30 secondes)

Diffusion : 22 novembre 1998
Sujet : Le réchauffement de la planète
Animateur : Charles Tisseyre
Source : Société Radio-Canada

Visionner l'extrait
Version accessible

Réchauffement planétaire à l'horizon

Le contexte sociohistorique

9 mai 1986. Le gouvernement libéral de Robert Bourassa présente ses conditions « minimales » pour que le Québec accepte d'éventuelles offres constitutionnelles de la part du gouvernement fédéral et des autres provinces [...]

Lire la section

La science à cette époque

Comme jamais auparavant, la recherche scientifique permet l'intervention de la technologie sur la vie humaine et sur l'environnement. Ce phénomène soulève des questionnements éthiques. Plusieurs dossiers deviennent ainsi objet de controverse, notamment les organismes génétiquement modifiés (OGM), les techniques de reproduction assistée, le clonage, les cellules souches et les nanotechnologies [...]

Lire la section

Le journalisme à cette époque

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication (les NTIC) viennent bouleverser le monde des médias. Grâce à la distribution par câble et par satellite, les chaînes spécialisées font concurrence aux stations généralistes. L'expansion d'Internet à la fin des années 1990 accentue la spécialisation des médias et la fragmentation des publics [...]

Lire la section

Le traitement de la science par les médias

En 2002, le Conseil de la science et de la technologie du Québec fait ces deux constats : 1. la diffusion de l'information scientifique diminue - par exemple, en 1995-1996, les principaux quotidiens québécois ont publié 33 % moins de nouvelles sur la recherche universitaire qu'en 1980-1981; 2. l'information scientifique et technologique manque de diversité et son traitement est déficient [...]

Lire la section