Histoire du journalisme scientifique

Le réveil rural

Image Description
Image sur laquelle est inscrite l'information sur l'extrait Image sur laquelle est inscrite l'information sur l'extrait
Interlocuteur : ... voulez bien professeur? Aujourd'hui, nous allons changer notre fusil d'épaule.
Professeur : Et quoi plus, bergère, et quoi plus!
I : Et bien nous allons passer de la mer à la terre. Après tout, n'oublions pas que nous sommes au Réveil rural.
P : Fort bien. Allons faire un tour dans les bois. Quin! Si nous parlions de la framboise.
I : Excellente idée. Rubus idaeus. La ronce de l'Ida.
P : Ben justement, cher ami, comme vous êtes linnéen aujourd'hui, mais savez également d'où vient ce vocable.
I : Hum! Dans quoi donc? L'Ida? Le mont Ida. C'est quelque part en Grèce.
P : Optimé, c'est pour cela que Pline considérait la Crète comme le lieu d'origine et le seul terroir possible de la framboise.
On raconte même qu'un certain Mélissos, roi du pays, qui avait pour fille la nymphe Ida,
plus ou moins nourrice de Jupiter, était passablement importuné par les criailleries du mioche qui avait déjà des réactions violentes.
Et si potum noutou tresmissitolimpum. On se figure ce que ça pouvait être quand il braillait.
Aussi Ida, bonne fille, qui voulait laisser son père faire sa sieste en paix, imagina de boucher le bec du petit avec une framboise,
mais comme on était au début de la saison, pour en trouver une qui fut mûre, elle dut s'aventurer dans le fourré et elle s'égratigna le sein aux épines.
Et voilà pourquoi les framboises qui, paraît-il, étaient jadis toutes blanches sont maintenant surtout d'un rouge éclatant. Se non è vero...
I : Alors la framboise vient de Grèce.

P : Ça, c'est moins certain... Pas celle du Canada, certainement.
Et en France, en tout cas, nous revendiquons l'indigénat pour celles de nos Alpes et du Massif central où on les trouve à l'état sauvage et d'où vient le nom de framboise qui n'est que l'abréviation de fraise des bois.
I : S'il vient des bois, ce fruit-là, en tout cas, il n'y est plus confiné.
P : Et depuis longtemps, n'en déplaise aux amateurs de fruits sauvages. La framboise, en descendant vers nos jardins, n'a rien perdu de ses qualités natives, mais elle en a acquis d'autres.
I : Par exemple?

P : Par exemple : du sucre et du volume.
Prenez les belles framboises pourpres comme la pilate ou la omer : c'est juteux, fondant à souhait et ça n'a rien à envier aux baies rustiques de nos bois.
I : Naturellement, pour la framboise comme pour les autres fruits, vous avez des rechanges à souhait.
P : En doutez-vous? Le fruit stemta, c'est une hérésie! Aussi bien en culture qu'en matière gastronomique.
I : Oh! Oh!

P : Y a pas de oh oh! Vous ne pouvez pas faire...